La newsletter Biocoop

Restez informé de nos promotions, actualités et événements en magasin

inscrivez-vous
Votre magasin est actuellement fermé , il ouvrira ses portes à 08h30 09 86 23 11 11
logo Biocoop
Biocoop Montée des Soldats Caluire

MOBILISONS NOUS POUR LA PAC !

MOBILISONS NOUS POUR LA PAC !

Du 22/06/2021 au 13/03/2025

MOBILISONS NOUS :

BIOCOOP DENONCE LES DISCUSSIONS EN COURS SUR LE DEVENIR DE LA POLITIQUE AGRICOLE COMMUNE ET SOUTIENT #LABIOAPOIL !

Le projet de développement de l’agriculture biologique de Biocoop a démarré il y a plus de 30 ans. Contre vents et marées, ces visionnaires y ont cru avant tout le monde ! Mais ce projet alternatif ne peut exister sans une agriculture biologique exigeante et de qualité.
 
Les discussions en cours sur la PAC présagent un recul important des efforts en faveur de l’agriculture biologique.


Le ministre de l'agriculture a reconnu en avril dernier que l'objectif de 15 % des surfaces agricoles cultivées en bio en France à l'issue du quinquennat ne sera pas atteint.

Et ses circonstances sont, pour nous, sources d’une profonde préoccupation car ces décisions risquent de perpétuer le modèle choisi par la PAC 2015-2020.

Celle-ci a pourtant clairement montré ses limites : baisse drastique et continue du revenu agricole, disparition progressive des fermes françaises, effondrement catastrophique de la biodiversité, rupture douloureuse entre nos paysans et nos concitoyens…

Il importe donc de renverser cette logique afin de proposer une nouvelle PAC qui s’intéresse d’abord à la qualité des denrées agricoles, à la façon dont elles ont été produites, au bien-être des paysans, à la taille des exploitations et à leur transmission avant des objectifs de quantité.

C’est pourquoi nous nous mobilisons et soutenons inconditionnellement la #labioapoil.

L'agriculture biologique doit retrouver la place qu’elle mérite.


Nous demandons donc que le budget de la PAC soit conforme aux attentes des Français et adapté aux nouvelles exigences européennes (objectif de 25% des surfaces européennes en agriculture biologique en 2030).

Les paysans acceptant de prendre des risques importants inhérents à ce modèle ambitieux doivent être soutenus et encouragés. Il est vital que l’aide au maintien de l’agriculture biologique, qui permettait aux agriculteurs de s’engager durablement vers un modèle agricole durable, supprimée en 2017 soit compensée.

Le budget de la PAC a toujours été un enjeu politique majeur pour la France sur la scène européenne. Notre pays a toujours su imposer sa voix et assumer son rôle de leader dans les négociations. Nous l’avons une nouvelle fois constaté lorsque la Commission européenne a accepté le maintien du budget de la PAC alors qu’elle souhaitait le réduire drastiquement.

C’est la raison pour laquelle il est indispensable que la France revoie à la hausse ses ambitions en termes de soutien aux petites fermes, à l’agriculture biologique, au revenu paysan afin d’emmener avec nous l’ensemble des autres pays européens.

Retour