La newsletter Biocoop

Restez informé de nos promotions, actualités et événements en magasin

inscrivez-vous
Votre magasin est actuellement ouvert 09 86 23 11 11
logo Biocoop
Biocoop Montée des Soldats
Mes courses en ligne

L'équilibre acido-basique de notre corps

L'équilibre acido-basique de notre corps

À partir du 03/01/2022

La nouvelle année marque souvent un nouveau départ plein de bonnes résolutions. Parmi ces bonnes résolutions nous retrouvons manger plus sain, mais il ne suffit pas de manger plus de légumes pour bien manger. Eve, notre naturopathe, va tout vous expliquer sur ce principe d'aliments acides et basiques et vous donnera les clés d'une alimentation et hygiène de vie saine pour repartir du bon pied en cette nouvelle année ! 

Pour s’assurer une bonne santé, notre corps doit maintenir un pH sanguin d’environ 7,4. Pour ce faire, le corps utilise ses réserves en minéraux et oligo-éléments. Si celui-ci présente une carence (dû à notre mode vie), il ira alors puiser ces éléments dans nos stocks ce qui entrainera une déminéralisation qui touchera le système nerveux, les os, les ongles, les cheveux… Le corps est alors en déséquilibre acido-basique, donc en acidose.


Cette acidification se traduit par différents troubles :

✓ Fatigue,

✓ Troubles nerveux,

✓ Maladies du métabolisme (diabète, problèmes de thyroïde…),

✓ Affections cutanées,

✓ Inflammations (arthrose, arthrite, ostéoporose…),

✓ Dysfonctionnement rénal et calculs,

✓ Problèmes digestifs,

✓ Dysfonctionnements cardiaques…

Comment y remédier, maintenir un équilibre et éviter toute acidification de notre organisme ?

La 1ère clé est une alimentation riche en minéraux et oligo-éléments et principalement basifiante.

La 2ème piste à mettre en place : une hygiène de vie adaptée. Suivez-moi je vais vous guider vers les gestes à privilégier…

Adapter notre alimentation !

S’il y a bien une résolution que nous prenons, et que nous devrions tous tenir toute l’année, c'est : manger mieux !

Nos assiettes sont remplies de produits raffinés, d’additifs, de conservateurs, de sel, de sucre et de trop nombreuses protéines animales qui nous mènent vers l’acidification. Manger sain et équilibré n’est pas une fantaisie, mais bien une réalité qui permet de maintenir une santé optimale. 

Dans le cadre de l’équilibre acido-basique une alimentation non transformée, fraîche, bio et de saison permet d’éloigner l’acidification de nos os et de nos tissus et les conséquences qui en découlent. Il est donc primordial de privilégier les aliments riches en minéraux, oligo-éléments et basifiants qui permettront au corps de maintenir cet équilibre.

Un outil crée par Le Dr Thomas Remer, spécialiste allemand de l’équilibre acido-basique, permet de déterminer le pouvoir acidifiant ou basifiant d’un aliment sur notre corps, ainsi que sa teneur en minéraux et oligo-éléments. Cet indicateur s’appelle l’indice PRAL (Potential Renal Acid Load).

Crédit photo : Benutrition

L'indice PRAL c’est la teneur en minéraux d’un aliment qui détermine son taux d’acidité : il y a des minéraux acides (soufre, phosphore, iode, silice, chlore, fluor et un gaz : le gaz carbonique) et des minéraux basiques (calcium, magnésium, potassium, sodium, fer, manganèse, cobalt et cuivre).

Grâce à l’indice PRAL, il est facile de choisir une alimentation riche en minéraux basifiants.

(Attention un aliment acide en goût comme les agrumes n’a pas d’effet acidifiant sur l’organisme : ne pas confondre un aliment acidifiant et un aliment acide !)

Mais nous ne devons pas nous contenter de cet outil, car certaines pratiques peuvent modifier l’indice PRAL d’un aliment. Il est donc important d’y ajouter quelques bons réflexes :


✓ Limiter la consommation de café, tabac et alcool (privilégier le vin rouge au vin blanc très acidifiant),

✓ 50% de notre assiette doit être composée de fruits et légumes frais et de saison,

✓ Privilégier la cuisson douce à la vapeur qui préservera les minéraux et oligo-éléments,

✓ Limiter la consommation des protéines animales qui sont riches en acide phosphorique et en acide sulfurique,

✓ Boire au moins 1,5 litre d’eau par jour : l’hydratation permet l’élimination des charges acides,

✓ Limiter la consommation de chlorure de sodium (sel de table), sa dégradation produit un acide fort : l’acide chlorhydrique,

✓ Limiter le sucre qui se change en acide lactique dans notre corps,

✓ Consommer des aliments riches en oméga 3 et en vitamines B pour une qualité des échanges cellulaires optimale,

✓ Se supplémenter en vitamine D, qui aide à la fixation du calcium sur les os,

✓ Consommer des graines germées très reminéralisantes !


ADOPTER UNE BONNE HYGIÈNE DE VIE

L’alimentation n’est pas la seule chose qui puise dans nos minéraux.

Un grand consommateur de magnésium et de minéraux est le stress chronique, et ne nous voilons pas la face, la situation sanitaire actuelle combinée à notre stress personnel n’arrange rien ! 

Vous pouvez retrouver mon article sur la gestion du stress chronique en cliquant ici.

Au stress, il faut ajouter un manque d’activité physique.  En effet, en plus de baisser notre niveau de stress, l’activité physique permet d’évacuer via les poumons l’excès d’acide dans le corps (sous forme de gaz carbonique). Pensez donc à pratiquer un sport adapté à votre condition physique ainsi qu’à vos envies. Mais attention une activité physique trop intense consommera une grande quantité de minéraux qui aura un effet acidifiant ! Tout est dans l’équilibre !

La respiration est un bon outil dans la diminution de l’acidose. Comme le sport, la maitrise de notre respiration permet l’évacuation des acides par les poumons. Prenez de grandes inspirations par le nez et concentrez-vous sur votre souffle. 

Pour cela vous pouvez pratiquer la méthode « 365 », autrement appelée « cohérence cardiaque » : 3 fois par jour, 6 respirations par minute pendant 5 minutes.Il suffit d’inspirer lentement par le nez sur 5 secondes et d’expirer par la bouche sur 5 secondes.


S’AIDER DES COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES


Attention si les conseils précédents ne sont pas suivis, il est bien évident que les compléments alimentaires ne seront d’aucune aide !


Penser aux infusions reminéralisantes comme l’ortie et la prêle :

Mettre 2 cuillères à soupe d’ortie et de prêle dans 1 litre d’eau froide et faire chauffer à couvert. Couper le feu juste avant l’ébullition et laisser infuser 10 min. 

Si vous n’avez pas le temps ou n’aimez pas les infusions, vous pouvez aussi vous supplémenter avec une boisson à base d’ortie et de silice qui permettra une reminéralisation optimale.

Crédit photo : aroma-zen


Prendre du zinc qui est un oligo-élément essentiel à notre immunité et qui permet de maintenir l’équilibre acido-basique de notre corps

Se supplémenter en vitamine D, avec un dosage adapté, pour une fixation du calcium sur les os.

Crédit photo : onatera


Mais n’oubliez pas : votre médecin reste le 1er garant de votre santé.

Vous pouvez en complément faire appel à un naturopathe pour un accompagnement adapté sur votre hygiène de vie.

Je vous souhaite une très belle année 2022, remplie de santé


Eve RIBOULET

Naturopathe pour Biocoop Caluire.


Pour aller plus loin : L'équilibre acido-basique

Retour