La newsletter Biocoop

Restez informé de nos promotions, actualités et événements en magasin

inscrivez-vous
Votre magasin n'est pas ouvert le dimanche 09 86 23 11 11
logo Biocoop
Biocoop Montée des Soldats
Mes courses en ligne

Les défenses immunitaires

Les défenses immunitaires

À partir du 28/10/2021

C’est en hiver que se pose la question de l’efficacité de nos défenses immunitaires. Nous entamons le mois de novembre et son lot de maladies tel que gastro-entérite, grippe, angine, maladies ORL…
Aucun médicament allopathique boostant notre immunité n’existe, alors comment prendre soin de nous et optimiser nos défenses immunitaires ?

80 % de nos défenses se situent dans nos intestins. 

Il est donc facile de faire le lien entre alimentation et immunité.

Avec l’arrivée des périodes froides, nous avons tendance à manger plus gras, plus sucré et à diminuer nos activités physiques, or avec de tels comportements, nous encrassons nos corps ce qui diminuent la réponse immunitaire.

Pasteur a reconnu que : « le microbe n’est rien, le terrain est tout ». Nous vivons depuis toujours entourés de microbes et virus, et pourtant certains tomberont malade et d’autres face au même virus resteront en bonne santé. Pourquoi ?

Petit comparatif : nous sommes comme nos véhicules, si l’entretien est fait régulièrement et que le carburant est adapté et de qualité, celui-ci ira loin sans besoin de passer par la case garage. Il en est de même pour nous, si nous prenons soin de nous physiquement et émotionnellement et que notre alimentation est de qualité notre immunité n’en sera que renforcée, et la probabilité de tomber malade sera plus faible !

Voyons ensemble quelles sont les pistes pour entretenir notre immunité.


L’alimentation, notre premier allié

Quelle alimentation avoir en cette période pour optimiser notre immunité ?

Nous avons surtout besoin de faire le plein de vitamines, minéraux, oméga 3, éloigner toutes les habitudes toxiques et prendre soin de notre microbiote intestinal.

✓ Consommez des fruits et légumes frais, de saison et bio, qui doivent représenter 50% de votre assiette,

✓ Ajoutez des céréales complètes à votre repas quotidien et des protéines de qualité tel que les oeufs, des poissons gras (saumon, sardines, maquereau, foie de morue…), ou des viandes maigres (volailles, veau…). Évitez de consommer lors d’un même repas des protéines animales et des céréales.

✓ Privilégiez les aliments non transformés, à indice glycémique* bas (légumes verts, oléagineux, graines germées, céréales, légumineuses…) et basifiants** (fruits, légumes, herbes aromatiques, épices…),

✓ Consommez des champignons Shiitake (champignons asiatiques) pour leur action immunostimulante. Attention les Shiitake se mangent cuits et peuvent provoquer des troubles allergiques ou digestifs,

✓ Mangez des agrumes, c’est la saison, ils sont riches en vitamines C !

✓ Pensez au germe de blé, levure de bière pour agrémenter vos soupes, aux oléagineux (amandes, noix du Brésil, noisettes…) pour leurs apports en vitamines du groupe B et E, en magnésium, zinc et oméga 3,

✓ Misez sur les probiotiques qui nourrissent et préservent votre microbiote intestinal pour une meilleure réponse immunitaire (kombucha, kéfir de fruits, choucroute, soupe miso…),

✓ Buvez au minimum 1,5L d’eau par jour.


Hygiène de vie


Qu’en est-il de l’hygiène de vie ?

Notre mode de vie nous éloigne d’une bonne immunité.

En effet, le stress, le manque de sommeil et d’activité physique mettent à mal notre système immunitaire et nous exposent aux maladies.

Il est donc primordial :

✓ D’éloigner le stress chronique. La production de cortisol (hormone du stress) met à mal nos défenses immunitaires.
Vous pouvez trouver mes conseils pour éloigner ce stress dans la newsletter du mois de septembre

 ✓ D’avoir un sommeil de qualité. Dormez chaque nuit entre 7h et 9h. Couchez-vous avant minuit, car la mélatonine (hormone du sommeil) est produite en l’absence de lumière, et cela, jusqu’à 3h du matin. Les heures de sommeil entre 21h et 1h du matin sont les plus bénéfiques !

✓ De Faire une cure de détoxination. Nettoyez votre corps de toutes les toxines accumulées pour libérer vos organes filtres (poumons, foie, intestins, peau et reins) et leurs permettre de lutter plus efficacement contre tous les virus et bactéries qui se présentent.
Mes conseils sur la cure de détoxination sont disponibles dans la newsletter d’octobre

✓ D’avoir une activité physique régulière. Cela permettra la production d’adrénaline, hormone qui conduit à la libération de globules blancs, qui combattent les infections.


Les compliments alimentaires

À tout moment, vous pouvez vous faire accompagner par des compléments qui boosteront votre immunité.

Rapprochez-vous de votre conseiller en magasin bio pour faire le choix le plus adapté.

Vitamine D

La vitamine D favorise le maintien de la santé du système immunitaire. Elle est synthétisée grâce aux rayons du soleil, or en hiver l’exposition extérieure est moindre et nous risquons une carence.
Il est donc important de se supplémenter d’octobre à avril

Phytospagyrie N°14

Mélange d’échinacée, shiitake, plantin et propolis en teinture mère.5 mL matin et soir dilués dans un peu d’eau, 15 min avant les repas. Cure de 3 semaines

Spiruline

La spiruline, en plus d’être riche en protéines, en minéraux et en vitamines A, E, B et K, est immunostimulante

L’echinacée

L’echinacée en teinture mère qui permettra de remonter vos défenses immunitaires et qui est un antibiotique naturel.
Chez l’adulte, 30 gouttes diluées dans un peu d’eau,
15 min avant le repas.
Cure d’un mois

Zinc

Le zinc est un oligo-élément anti-infectieux qui intervient dans la régulation des défenses immunitaires


L’huile de ravintsara

L’huile essentielle de ravintsara est aussi immunostimulante, ainsi qu’antivirale et antimicrobienne.1 goutte sur votre poignet en inhalation.

La tisane de sureau

Mettre 2 cuillères à soupe de sureau dans 1 litre d’eau et faire chauffer à couvert. Coupez le feu juste avant l’ébullition et laisser infuser 10 min.

A boire sur la journée.
Idéal pour les enfants !

 Gemmothérapie

L’églantier et le cassis en gemmothérapie (partie embryonnaire du végétal macérée dans un solvant) renforcent l’immunité.
A partir de 3 ans, interdit aux femmes enceintes.15 gouttes par jour dans un peu d’eau, 15 min avant le repas.
Cure de 3 semaines


L’utilisation des huiles essentielles est déconseillée aux femmes enceintes, allaitantes, aux enfants de moins de 6 ans, aux personnes épileptiques, aux personnes souffrant de problèmes de santé, de cancers hormono-dépendants. Certaines huiles sont déconseillées aux asthmatiques. Si vous avez un doute sur l’utilisation, rapprochez-vous d’un pharmacien ou de votre médecin.


Votre médecin reste le 1er garant de votre santé. Vous pouvez en complément faire appel à un naturopathe pour un accompagnement adapté sur votre hygiène de vie.


Eve RIBOULET

Naturopathe pour Biocoop Caluire.


* Indice glycémique (IG) : donne une indication sur la capacité d’un aliment à augmenter la concentration de glucose dans le sang. Plus un aliment est transformé, plus son IG sera élevé. Il en est de même pour la cuisson des aliments, plus un aliment est cuit plus son IG est élevé !


** Basifiant : en naturopathie, on part du principe que notre corps est acidifié par notre mode de vie moderne et notre alimentation inadaptée. Pour équilibrer cette acidité il faut se tourner vers des aliments basifiants tel que des fruits et légumes, des oléagineux…

Retour